Mes avis sur les logiciels et services


Introduction:

Ici je me lâche, et je vous donne mon avis sur tout et rien. Aucune pitié. Je suis très critique en matière de logiciels et services, et je vous fais part de mes analyses. Mon professeur de philo disait que la seule manière de bien penser, c'est de penser méchamment. J'ajouterais qu'il faut s'opposer aux avis politiquement corrects ou au contraire obscènes. Dans mon cas, je reste poli et intègre dans la mesure du possible, et je mets tout sur la table, je ne cache rien en-dessous: pas de jeux cachés, pas d'escroquerie, uniquement des critiques constructives et dénonciatrices, car c'est ainsi qu'on peut faire avancer les choses: Avaler notre propre venin. La digestion est la seule manière universelle pour le rendre propre.

Table des matières :
  1. eBay
  2. YouTube
  3. Facebook
  4. Minecraft
  5. Dofus
  6. Skype
  7. Microsoft
  8. Apple
  9. The GIMP
  10. MS Paint
  11. MySQL
  12. SQL Server
  13. Oracle DB
  14. Mozilla Firefox
  15. Opéra Browser
  16. Twitter
  17. 4Chan
  18. Comment Ça Marche.net
  19. Sur La Toile
  20. Win3x.org
  21. BBC
  22. Google
  23. Google Mail
  24. Internet Explorer
  25. Le Protocole HTTP
  26. Le Protocole FTP
  27. Game Maker
  28. Windows Media Player
  29. Microsoft Office 2007
  30. DeviantART
  31. Five Nights At Freddy's


eBay

C'est un site d'échange de marchandises par excellence. Leur pérennité confirme leur professionnalisme. J'y ai déjà consulté des articles intéressants, et vu que je suis un fanatique total des ordinateurs, des pianos synthétiseurs et de MLP, j'en ai déjà acheté quelques'uns dessus. Même le nom sonne bien.
Cependant, il faut faire attention aux achats, car certaines personnes refusent de livrer à l'étranger. Signer un chèque de plus, spécifier un pays étranger sur l'étiquette, c'est trop pour leur petites mains. :D Il y a aussi les enchérisseurs compulsifs qui montent les prix à des pics exorbitants inutilement. Vivent les enchères automatiques qui brisent deux années entières de patience...
Pour les pianos de collection, ou simplement pour des articles peu communs, ou simplement si ça arrange financièrement le proprio, depuis la crise, vous pouvez trouver des articles pour 8 fois leur prix initial. Bonnes affaires en perspective, on peut dire.

YouTube

Originellement une plate-forme de partage de vidéos, où le contenu était ce qu'il y avait de plus neutre et égalitaire. Rachetée par Google en 2006. Depuis 2011, c'est désormais une plate-forme de blog, ainsi qu'un gagne-pain, qui s'étend sans voir ses limites, et qui est utilisé pour faire exploser les compteurs de vue et les comptes en banque. Nous n'avons guère sous nos yeux que l'avenir de la télévision, que les gens poursuivent aveuglément, avec une surveillance encore plus morbide. L'interface a perdu en saveur, et on a oublié plein de fonctions (on ne peut plus répondre à certains commentaires car ils sont sur Youtube et non Google+!), tout ça pour migrer vers Google+, qui ne plaît qu'à environ 9% des utilisateurs, selon les statistiques de Gartner. Même Google se trouve face à un échec en voulant imposer Google+. Même si ça leur fournit des informations d'utilisation, ça ne va pas dans le sens d'une bonne utilisation.

Facebook

C'est le nec plus ultra en matière de démocratie Internet. En 2008, jusqu'en 2010, il était possible de s'y amuser un tant soit peu, et d'y passer du bon temps. Mais depuis sa généralisation, c'est devenu un phénomène mondial où pululent les adolescents tout droits sortis du cocon familial. Les gens de moins de 13 ans (alors que Facebook est interdit aux -13 ans) y viennent pour imiter ceux de plus de 13 ans, qui naviguent dessus afin d'éviter l'ennui. 80% des gens y partage des banalités, que tout le monde rumine à longueur de journée avant de passer à une autre vanité du même genre. Les plate-formes de jeux (oui j'adore ce nom, et c'est une nomenclature officielle. J'aime aussi le mot nomenclature, si ça vous chante ^^), comme CityVille et FarmVille, qui viennent insidieusement vous pomper votre fric, votre moral (grâce aux notifications "Jean-Kévin de Tournevis vous invite à rejoindre FuckVille!") et vos infos persos, tout ça pour jouer à un freemium sans goût qui ne fait que reprendre un concept digne de Habbo Hotel, mais adapté à Facebook. Bref, ce site est détourné à mort, et le mur Facebook est devenu qu'un robinet mal entretenu qui laisse fuir des informations dans tous les sens, avec aucun lien entre elles. Sur votre fil d'actualité, on peut y rencontrer les publications des amis, ou les publications des amis de vos amis (bref ça part loin), les suggestions de page en carton comme "Femmes cougares" avec en photo de profil une nana immonde maquillée avec un pot de peinture, et les fausses publicités qui vous sont destinées (par exemple, vous pouvez découvrir que votre correspondant Polonais Zlazlov Ivanovic, qui ne parle aucun mot de français aime "Fifa France").
À force de voir ces informations en pagaille, je sens comme un décloisonnement cérébral. Ca doit être un symptôme de la dégénération intellectuelle. En tout cas, je n'y mets guère les pieds que pour discuter avec des contacts qui n'ont pas d'autre chose que Facebook, et pour suivre des pages intéressantes, vu qu'il est impossible de suivre une actualité ailleurs que sur Facebook, qui est devenu un format plus qu'un site Internet, et que tous les sites s'empressent d'imiter, même Wikipédia, qui intègre une fonctionnalité pour commenter (à côté de l'ancienne fonctionnalité, mais pourquoi EN METTRE DEUX ?! :o).

Minecraft

Un petit jeu bien sympathique qui permet de construire des maisons dans des paysages générés aléatoirement (du moment que c'est cubique). Le choix est au rendez-vous, car il contient un grand nombre de blocs, et d'utilisations diverses (Surtout depuis que le copain de Notch, Jeb, a repris le jeu et a floodé l'inventaire de nouveaux blocs). Il a fallu un grand nombre de builds, et un grand nombre de versions pour mettre au point ce jeu qui coûte les yeux de la tête (20€). Ma version préférée est la Indev, pas seulement parce qu'elle coûtait 5€ à l'époque, mais aussi parce que j'ai dû passer des heures à observer la perspective planisphère des paysages très colorés (le biome Heaven!), parmi les cochons qui bougent sans cesse et les Steve. Je n'aime pas le biome Hell, car il est sombre et plein de monstres... Malheureusement, je n'ai jamais trouvé la version 0.31 avec Rana et les items en 2D. Je préfère la Indev à la version Classique à cause des maps qui sont plus régulières, et plus d'expérience. Je suis un fan de géométrie.
Je possède une map que je modifie depuis la v1.0 Finale en 2011. Oui, c'est ma toute première map, et elle doit peser dans les 200Mo. Je suis passé par les ordinateurs les plus lents pour la continuer, y compris mon tout premier ordinateur, qui commençait déjà à montrer des signes de faiblesse. En effet, lorsque je cliquais, c'étaient cinq blocs qui étaient cassés au lieu d'un seul. Sur cette carte, j'ai construit des centaines de maisons, de manoirs (vu que je surkiffe les grandes maisons très complexes), des pièges et des quartiers, que j'ai reliés à un sas de téléportation (chaque quartier a son nom!). Bien sûr j'ai déjà partagé ma map sur mon propre serveur et les gens ont apprécié (malgré la lenteur).

J'ai aussi filmé des gameplays où on faisait n'importe quoi, moi et ma bande de Poulet Channel, sur des serveurs en ligne. Chaque fois notre venue est mémorable, bien qu'elle soit rapidement controversée, si vous voyez ce que je veux dire. Je n'ai jamais payé Minecraft, j'emprunte souvent des comptes à des amis altruistes.


Minecraft 1.8.3

Ce jeu, racheté par Microsoft en 2013, est désormais à la botte du géant informatique qui ne compte décidément plus ses milliards. C'est le deuxième rachat que je n'aurais jamais compris de la part de Microsoft, après Skype. Après tout, essayer de reprendre les grands noms n'est pas une chose si insensée à y réfléchir... D'autant plus que Minecraft est porté sur XBox. Le public de Minecraft est très varié, mais depuis que Notch a essayé d'adapter son jeu en RPG, avec tous les boss cucul-la-praline et compagnie, ça a attiré des kikoolols qui savent pas écrire. Ils rédigent leurs panneaux avec une prose sans pareil. Exemple, au-dessus d'un coffre qui contient des steaks vous pouvez lire: "stock de bouf"... Une orthographe alternative du XXIème siècle, approuvée par l'Académie des Lettres de Versailles; et vous pouvez aussi perdre votre "steuf" si vous croisez quelqu'un en mode PVP et que vous vous faites malencontreusement hagar. Vu que Minecraft n'était qu'un proof of concept, Notch avait deux options face à lui: modifier le jeu pour qu'il plaise au plus grand nombre (en gros s'adapter au marché, quitte à en faire un jeu pour la masse) histoire de garantir la survie du jeu, ou, option numéro deux, attendre que quelqu'un le dépasse avec un autre jeu concurrent, qui marquera la fin de Minecraft, et le début d'un nouveau genre vidéoludique... Notch n'a pas attendu; il a voulu prospérer et du coup il a simplement appuyé sur le champignon, et modifié son jeu pour plaire à la masse.
De toute façon, vu la quantité de jeux médiocres qui essayent d'imiter Minecraft, je crois qu'il avait encore de beaux jours devant lui. J'ai croisé des perles qui tentent d'imiter Minecraft, comme l'épouvantable Terasology, qui mise tout sur l'apparence et rien dans les mécanismes, ou encore Minetest qui se débrouille (presque) bien mais qui manque encore de soin, et la "version 2D sans effort" codée avec XNA, connue sous le nom de Terraria, qui sent le traditionnalisme RPG-iste d'essence médiévale à 10km à la ronde. Je ne ferai aucun article sur ce jeu tellement il ne mérite pas d'intérêt.

Personnellement j'exècre le genre RPG; j'en profite pour en parler, car il y a nombre de choses à en dire. C'est un genre de jeu où on évolue par la manie de gagner, et qui force toujours le joueur à pousser son gameplay très loin. Si loin qu'il en oublie la base d'un jeu, comme explorer, ou encore s'amuser. C'est le cas sur World of Warcraft, même s'il s'agit d'un MMORPG (ce qui est encore pire). Lorsqu'il est en 2D, le RPG est 80% du temps un jeu à la troisième personne vu de haut, et designé à la otaku (sauf pour Dofus qui est designé en 3D trisométrique). Les programmeurs qui créent des RPG bénéficient rarement d'idées innovantes. Ils font ça pour marquer le coup, ou pour inaugurer leurs débuts dans la programmation, et très peu attirent un grand public. Souvent leur jeu finit noyé parmi la foule d'autres RPG sur indiedb.com (quand je dis que les RPG sont médiocres, je vise surtout les RPG amateurs).
Seul Dragon Quest VIII reste pour moi une référence ultime en matière de RPG (surtout pour la musique!), ou encore Final Fantasy sur NES. La saga des Legend of Zelda est très bonne, mais c'est Nintendo donc c'est normal. J'aime tout particulièrement The Wind Waker sur GC. Bubsy 3D est pas mal non plus. Peut-être même Pokémon qui n'a jamais tellement attiré chez moi le mépris, mais pas un intérêt énorme non plus. Mais c'est encore Nintendo et c'est un genre à part, en plus je n'y ai jamais tellement joué personnellement, sauf la version bleue, 10 ans après sa sortie... Ao Oni est pas mal pour un RPG, surtout moderne. Il arrive à reprendre les traits d'un RPG standard, tout en se débarrassant du côté négatif grâce à des mécaniques nouvelles et des énigmes.
Les autres jeux RPG sont médiocres, l'exploration (et donc la réflexion) est interrompue par des ennemis invisibles qui retirent leur cape d'invisibilité pour vous sauter dessus, et transformer le paysage en arène improvisée. Mais ce n'est qu'une partie des points négatifs du RPG médiocre, car je me sens parfois ultra-révolté à cause de leur système de "tiles" ou de "quadrillage" ringard. Même les RPG modernes utilisent ce système pour faire "traditionnel", alors qu'ils auraient parfaitement pu s'en débarrasser. En effet, dans le jeu, une simple chaise de 8 pixels sur 8 pixels (il faut des lunettes pour distinguer les éléments d'un décor de RPG typique) peut vous barrer la route, vu qu'elle occupe une "case" de la map, et que c'est un objet dit "solide", tellement solide qu'il vous bloque le passage... C'est complètement aberrant. J'ai souvent des réactions hypertoniques en voyant ça. En plus il existe plusieurs barres à gérer, comme la barre des vies, de magie, de "xp", et encore, c'est pour un seul personnage! Les attaques se ressemblent toutes dans le fond. Bref, en général je n'aime pas les RPG, mais je hais surtout ceux faits par des amateurs.

D'ailleurs, pour en revenir à Minecraft, j'ai appris que ce coquin de Notch a acheté un vinyle super rare d'Aphex Twin (nommé Caustic Window), qui n'existait qu'en une dizaine d'exemplaires dans le monde. Aux enchères, il a obtenu le disque pour la somme de 10 000 € européens (ou Suédois j'en sais rien, difficile). Il a de la référence musicale... Et un lecteur de vinyles qui marche.


Spoiler (survolez pour révéler le contenu) :

D'ailleurs, je vous conseille de foncer l'écouter, il est téléchargeable. C'est un brillant album. Il est très prisé par les fans, et moi avec.

Dofus

N'étant pas féru de RPG, je n'ai jamais trouvé mon compte sur ce jeu, malgré ses musiques plutôt sympas. Je n'y ai même pas touché une seule fois de ma vie, j'ai juste assisté passivement au gameplay de quelques'uns de mes proches. C'est une sorte de meuporg avec des gens plus ou moins déloyaux, qui risquent peu leur vie en combattant les plus faibles, qui utilisent souvent des cheats, ou qui s'amusent à envoyer des mails bidons aux admins pour plus ou moins voler le "stuff" des autres.

Skype

Autrefois (jusqu'en 2013) un splendide client de messagerie, possédant une interface plutôt bonne, et qui avait une certaine ergonomie. On peut y avoir des conversations textuelles, audio, et vidéo. Ca fait plus professionnel que Messenger. Depuis le rachat par Microsoft, c'est devenu une vraie fanfare. La consommation est devenue excessive: ça a été corrigé (Hum! Bidouillé plutôt, ils ont simplement compressé le processus dans la RAM). Puis le logiciel devint instable: ça a été corrigé itou. Et l'interface changeait toutes les heures, bref, ils ont vraiment fichu le bronx.
Je ne me suis jamais tellement attaché à Skype, pas autant que WLM, qui était vachement mieux fichu. Skype ne résonne pas dans mon esprit, et Microsoft lui a refilé la vache folle. Au moins on retrouve une partie de l'interface de WLM, mais après, pourquoi le nommer "Skype" si on pouvait garder WLM...

Microsoft

Vous m'entendrez très rarement dire des méchancetés sur Microsoft. C'est une entreprise que j'ai connue tôt. Généralement, ces médisances datent de la période Windows 8, et c'est justifié... J'ai connu cette entreprise très tôt durant mon enfance lorsque j'utilisais Windows 98SE. Ils ont tout donné d'une interface digne de ce nom. J'ai rapidement été conquis par leur OS qui doit occuper 80% de leur chiffre d'affaire. Hélas ils patinent un peu par la faute de l'apparition des "technologies téléphoniques", qui commencent à saccager le commerce, en remettant en cause l'identité des consoles et des ordinateurs fixes. Cependant, leurs versions Serveurs sont toujours aussi excellentes. La version 2012 de WinServer est d'une simplicité abyssale. Je trouve qu'il y a une vibration familière dans leurs produits, comme s'ils étaient conçus pour atteindre un idéal quasiment artistique. Visual Studio est mon compilateur le plus utilisé, et SQL Server a tout d'un logiciel technique, et ne cesse de charmer mon côté ingénieur, qui a besoin de beaucoup de géométrie dans son oeil. Chaque fonction est étudiée, et on se retrouve devant un vrai chef-d'oeuvre technologique. Enfin bon, pour moi ça reste ma référence n°1 face au GNU, qui fait beaucoup de bricolage au final, et qui ne travaille pas le côté pratique (regardez l'interface de aMsn), même si ça reste une excellente alternative :D De plus Microsoft produit toute une palette de produits, du coup utiliser un SGBDR au sein d'un compilateur sans passer par des plugins foireux, c'est toujours autant de temps d'économisé.

Apple

Souvent vanté comme le concurrent de Microsoft. Pour moi, Apple ne rassemble aucun critère digne d'être comparé à la firme de Redmond. Premièrement, Apple produit ses propres architectures, qui suivent très peu les contraintes du marché. Du coup, on ne peut pas comparer aux constructeurs des architectures PCs, qui n'ont rien à voir avec Microsoft de surcroît. La concurrence Microsoft VS. Apple n'a jamais existé. En plus ces architectures sont périssables, vu qu'Apple accorde un soin important aux mises à jour plutôt que de faire durer leurs produits. Je comptais ne pas le dire, mais je suis un anti-Apple dans l'âme. Et j'aime le faire sentir au besoin. Hormis la période des PowerMac qui étaient vraiment des braves ordinateurs, la suite était assez catastrophique (surtout sur la version Leopard, en fait, surtout depuis que Steve Jobs est mort :'( ) avec entre autres l'apparition de l'iPad qui est un gadget confectionné dans l'optique d'être utilisé par le plus grand nombre, avant d'être changé l'année suivante, pour le plus grand nombre de profits engrengés par la société mère.
Tout ça pour que des ouvriers asiatiques soient payés à 0,1% du prix initial, rien qu'à l'unité. L'Occidental prétend ne plus être colonialiste alors qu'il esclavagise à distance des ouvriers chinois par des processus de fabrication indirects. Chez certains autres fabricants, il suffit même qu'une seule pièce soit assemblée ailleurs qu'en Chine pour ne plus devoir les estampiller Made In China. Leur gamme d'ordinateurs légers semble cependant être intéressants, et compacts (hormis, one more time, le prix).

The GIMP

Petit logiciel d'images GNU. Je l'ai depuis 2008, et il est très polyvalent. À force, je suis devenu une pointe en ce logiciel. N'importe quel bidouillage graphique m'est rendu possible, et ces connaissances sont applicables sur à peu près tout logiciel d'images. C'est lui qui me permet de produire des oeuvres sur des sites comme deviantART ou 4chan. Sans lui, je pense que je n'aurais pas pu obtenir ce que je fais aujourd'hui.
Même s'il met du temps à charger à cause du grand nombre de "greffons" qu'il utilise, il se recharge rapidement. Mes outils préférés sont la déformation interactive, qui est incontournable pour truquer des images, ou des visages, et bien entendu l'outil bruit, qui permet de générer des textures comme le sable ou la laine. Avec lui, j'ai déjà fait des fanarts, des textures de jeux, des logos, des arrière-plans, du pixel art, des GIFs, et des sprites. Franchement, je le recommande sur le champ.

MS Paint

Nous l'avons utilisé durant mon enfance, moi et ma famille, pour faire des dessins en tout genre. Il a du être utilisé au moins 600 fois. Le dossier "Mes documents" de notre disque dur était truffé d'images bitmaps. Même sous Windows XP, la version a été mise à jour et est 10x mieux. Ca peut sembler absurde, mais je l'utilise encore. C'est un excellent complément à The GIMP. En plus de pouvoir tracer des primitives sans souci (un rond, un rectangle), il a des options pour étaler une sélection (avec CTRL+Déplacer la sélection ou MAJ+Déplacer), et peut redimensionner l'image à la volée... Enfin, c'est un outil annexe que j'aime particulièrement. J'utilise exclusivement la version XP, même sous Windows 8 (malgré quelques bugs mineurs, comme le menu "Coller" qui reste grisé). La version de Windows 7 ne me plaît que moyennement, je ne l'utilise que pour faire des bulles (et encore).

MySQL

Un super outil de SGBDR open-source que j'utilise sur la plupart de mes serveurs, y compris virtuels. Accompagné de PhpMyAdmin, une interface de gestion et de création de tables, qui semble ne pas avoir été mis à jour depuis 2004. Même si MySQL est lent, il offre quand même la possibilité d'avoir un serveur SQL à l'oeil. En plus on peut changer le type de moteur, et de table, ça se révèle utile lorsqu'on veut augmenter la rapidité. On l'utilise souvent en plus de PHP et Apache pour construire des serveurs. Mon serveur principal est sous UwAMP.

SQL Server

Autre moteur de gestion de bases de données. Le plus puissant et reliable du marché. Je l'utilise sous Visual Studio pour créer des solutions qui utilisent une base de données. Bien évidemment, ce n'est qu'en amateur que je l'utilise, mais j'aimerais bien passer une certification SQL Server en mode débutant pour pouvoir l'exploiter dans le milieu professionnel, comme un écrivain qui voudrait rejoindre la légion d'honneur à force d'écrire des ouvrages sur l'histoire de France. Arf.

Oracle DB

Un système de SGBDR produit par Oracle. J'ai vu le tableau des tarifs. J'ai décrypté le tableau des tarifs. Beaucoup trop cher, même pour la version programmeur. Je passe mon tour.

Mozilla Firefox

Je l'ai utilisé de 2007 à 2009. Firefox 2.0 était un brave logiciel. Au départ, ça faisait "correct" de passer à Firefox, étant donné que les lapalissades humoristiques pululaient. On disait que "Internet Explorer ne sert qu'à une chose, télécharger Mozilla Firefox". D'autant plus qu'utiliser Internet Explorer ça faisait débutant, car quand on demande aux gens s'ils connaissent Internet, ils répondent parfois que c'est l'icône en forme de E surmonté d'un anneau doré... C'est l'argument de contrefaçon favori des gens pour convaincre de passer de l'autre côté de la rive;
Mais je me suis vite rendu compte que Mozilla était programmé par une équipe d'escrocs. Ils ont usé de lobbying pour promouvoir leur explorateur qui était bourré de failles, et qui n'était pas si efficace qu'on le prétendait. D'ailleurs Mozilla signifie "Mosaic Killer", donc ça résume bien la mentalité offensive de la société. Depuis 2012, ils changent de version tous les quatre matins, et obligent la mise à jour active. À l'heure qu'il est, la version 37.0 est sortie (13/09/2015).

Opéra

Je l'ai déjà eu courtement sur mon premier PC depuis 2011, du temps où il avait Presto, avant qu'il se fasse avaler par Webkit (un de plus). Il ramait pas mal vu la configuration d'époque, mais offrait un rendu alternatif à IE8, qui, malgré le fait qu'il était encore utilisé, a complètement été délaissé, alors que c'était le dernier IE pour XP, et que l'OS était encore supporté. Ca peut sonner opportuniste, mais une date d'expiration est une date comme une autre. Enfin bref, en plus Opéra contient beaucoup d'options et est devenu gratuit avec le temps.

Twitter

Un site de partage d'idées. C'est encore le meilleur endroit où les stars font leur show en dehors des caméras. Il suffit à une idole qui a visité Paris de dire que les taxis c'est de la merde, car un voleur passait par là et l'a braquée, pour que le monde entier devienne anti-taxi, et se mette à faire de la propagande anti-taxis (c'est une allusion à quelque chose qui s'est vraiment passé). Faut pas dépasser le dizième d'un kilo-octet en longueur de message (en gros 120 caractères), sinon vous ne pouvez rien dire. Ne vous attendez donc pas à ce que Stéphane Bern passe sur Twitter.

4Chan

Un site où le "wtf" peut enfin grandir sereinement. L'interface est pas très à jour, mais elle permet à des gens de partager des images et des mèmes à longueur de journée. J'y vais parfois, surtout sur /mlp/ ou /s4s/ (oé mdr chui 1 ponyfag), et j'ai essayé d'imposer quelques mèmes de ma fabrication, sans succès. Je me souviens que j'avais un ami, qui dès qu'il avait Internet, où que ce soit, il venait se reccueillir sur 4chan. Y compris lorsque je l'avais invité à venir chez moi en raison de l'absence d'un professeur. C'est un peu son antre, et j'imagine que c'est pareil chez les autres utilisateurs, du moment qu'il y a Internet, et que 4chan est accessible, tout va bien.

Comment ça Marche.net

Au départ, un sympathique forum où il y avait beaucoup d'activité. J'aidais les gens, la plupart du temps, et je continue toujours. Il y demeurait une atmosphère familière. Je m'amusais parfois avec des pseudonymes en carton pour répondre de manière décalée aux topiques, car j'aime les canulars comiques, même si aujourd'hui on parle plutôt de "bait", ou de "morsure à l'hameçon" au lieu de "canulars" à la Jean-Yves Lafesse. J'y ai rencontré des gens, avec qui j'ai parlé d'informatique. L'équipe des modérateurs était hautaine. Mais bien que caustiques, voire de mauvais goût, ils se révélaient à la longue attachants. Malheureusement, comme sur 80% du Web, l'interface est devenue plate et sans goût, et tous les modérateurs sont partis suite à cette modification. J'ignore d'où vient cette mode, mais une chose est sûre, l'ambiance a changée. Avant, on voyait des remarques anti-IE et pro-Firefox, mais depuis le passage de CCM sur le commerce, on entend plutôt des congratulations factices envers IE. Ils ont échangé leur diarrhée verbale à la soude caustique contre du sirop trop parfumé à la rose infecte.

Un réseau de pistons existait entre Commentcamarche et Surlatoile, car un topique que j'ai fait sur le forum "Surlatoile" à propos de Comment Ca Marche a circulé jusqu'aux oreilles des modérateurs de CCM. En effet, j'étais souvent en froid avec l'équipe de modération, sans doute parce que j'aimais trop régler les pendules à l'heure. :-)

Sur la toile

Un forum français qui était comparable au paradis sur Terre en 2008. Puis un changement karmique se passa, et le forum devint moins bien, aux environs de 2010. Puis, comme dans un élan de tragédie, l'interface a changé en 2013. Ils ont remplacé l'interface bleutée d'Antan par un truc gris sans composition, et ils ont eu des litiges quant au paiement du nom de domaine. L'interface a perdu leur mascotte, elle ne figure plus nulle part. Jusqu'alors, on pouvait discuter sainement et les gens possédaient des avatars très comiques. Désormais, depuis 2010, c'est rempli de malpolis qui font style d'avoir de la culture. Les gens n'ont plus aucune responsabilité à l'égard de quiconque, et il y pèse une atmosphère Orwelienne, garantie par une clique de modérateurs mal léchés qui ont des avatars qui sentent la mort, et qui s'amusent à faire la police à titre exclusivement personnel (et à abuser de leurs pouvoirs) plutôt que de garantir l'entente générale.
Je vise surtout deux modérateurs, même si aucun nom ne sera cité. Je me souviens surtout qu'il y avait une sorte de scientifique neurasthénique avec un avatar à la Wagner. Sans doute l'image a-t-elle été prise d'un livre moisi, puisqu'elle était verte. Devant lui, les forumeurs sont de la merde fraîche. Quoiqu'on pense, il était l'illustre penseur du forum. Il n'avait aucune structure dans son discours, aucun de ses messages ne se reliaient entre eux. Ses réponses étaient écrites sur le qui-vive, dans l'espoir d'avoir une réponse. Et dès qu'il ne pouvait plus répondre à la personne, dès qu'elle a trop défendu son point de vue si bien qu'il se trouve dans une impasse, il s'occupait de bien bloquer le topique pour ne plus en entendre parler. Comme quoi, ça sert un modérateur.
Un deuxième modo plutôt intéressant, et qui portait un pseudonyme plutôt pourri, manifestement atteint de monomanie sur les chats, utilisait quant à lui ses pouvoirs pour s'en prendre aux forumeurs directement plutôt que d'engager la discussion. À la rigueur, le premier modo avait un semblant de connaissance et il y avait un semblant de débat. Mais ce dialogue du dernier degré n'était destiné qu'à prouver sa sclérose intellectuelle. Le deuxième modo, lui, voulait simplement utiliser son pouvoir pour se donner l'illusion d'exister et de servir à quelque chose. Deux cas que je mettrais bien à l'abri dans un asile psychiatrique...! :-)

Win3x.org

Le berceau informatique de la génération 1990. C'est sans doute d'ici que je viens, car il y avait une vraie communauté soudée. Hélas depuis 2012 (comme si les années de 2010 à 2012 étaient maudites xD !) le comportement des forumeurs était au plus bas, et plus rien ne s'y passait. Il y a eu quelques mesures, mais elles ont échoué, et des pirates ont même attaqué l'hébergeur. Seuls des débats houleux y prennent place, et un administrateur élu sans vergogne ne cesse de briser le reste de fierté de la communauté en prenant des mesures par-dessus la jambe. Il était modérateur comme moi, mais est devenu admin. J'essayais d'amorcer le débat, mais à chaque fois, il ignorait. De sorte que je m'énervais progressivement, devant les autres membres sur le tchat, avant de passer pour un malade des nerfs, car il niait ce que je racontais. Jamais quelqu'un ne m'a autant humilié sur un forum.

BBC

Le site officiel de la célèbre société de radio-télévision British Broadcasting Corp. qui prétend utiliser des cookies, selon son message informatif en haut de page (comme sur 80% des sites qui disent utiliser les cookies à des fins de pertinence, de justice et d'équité, mais pas pour nous tracer, au grand jamais). J'me d'mande à quoi ça leur sert vu qu'on peut se connecter nulle part. Peut-être pour mémoriser la taille du volet de navigation. :-) Et encore !

Google

Une sorte de gros conglomérat commercial aussi tentaculaire que Parly II et qui fait un peu de tout mais surtout de n'importe quoi. De sorte que s'ils lancent les glaces Google l'année prochaine, saveur tutti frutti, au délicieux bleu patenté, ça me choquerait même pas. Sauf s'ils intègrent un système pour voir jusqu'où on mange la glace dans le bâtonnet. Une glace rechargeable, ça vous tente ?
Je suis très critique envers Google, et à juste titre, vu leur scandaleuse éthique, mais Google m'inspire parfois. Son interface est blanchâtre comme tous leurs services, mais très "personnelle". Je veux dire qu'ils communiquent plus qu'un service au travers de leur site: une véritable vision des choses, des services. Du coup je m'inspire beaucoup de cette notion pour ma communauté, qui "impose" sa propre vitalité, qui démontre une apparence volontairement profonde. Je pense que la notion de paradigme n'est pas assez creusée au travers des sites Internet. Les codeurs font tout dans la convivialité et l'ergonomie sans passer par leur propre image, ce que leur inspire telle ou telle chose. Google a attendu d'être réputé pour imposer cela. Bien évidemment chez Google cette particularité est indissociable de leur empirisme tentaculaire, mais dans une ère où toute entreprise semble vouloir s'extraire du grand public, ce n'est pas inattendu.

Google Mail

J'ai quelques comptes Google (je crois bien six en tout), et il m'arrive de consulter des mails. Comme toute interface, il y a la liste des e-mails et quelques options dans un volet à gauche. Cependant, Google contient quelques fonctionnalités que je qualifierais d'idiosyncrasiques (à tous ceux qui ne savent pas ce que ça veut dire, je ne traite pas Google d'idiot, mais je parle de fonctionnalités "propres au fonctionnement de Google"). L'organisation en onglets est chélou. Vous avez trois onglets, l'onglet principal, les réseaux sociaux et les promotions. Alors hormis l'idée de l'onglet "promotions" que j'aurais volontiers classé dans "spam" (mais bon, je suis l'utilisateur donc...), je trouve ça plutôt sporadique, et injustifié. En effet, pourquoi ne pas choisir ses propres listes? Je veux dire, généraliser le fonctionnement? Après tout, même si cette fonction est partielle ça permet de mieux apercevoir ce que notre boîte contient...
On peut changer les skins grâce à une option, et même mettre un arrière-plan... Une communauté propose même des skins pour habiller votre compte. Personnellement je change les skins un maximum entre les comptes, car ça me chante de pouvoir permuter entre un terminal noir et une forêt pluvieuse, et ça me permet de me "localiser" entre les comptes, et d'éviter l'interface blâfarde que Google s'amuse à mettre partout par défaut.

Internet Explorer

Un navigateur qui contient un nom générique voire ambigu, si bien qu'il est parfois assimilé à Internet lui-même. Il a été de nombreuses fois critiqué pour des raisons idiotes, souvent au prix d'un navigateur nommé Mozilla Firefox. C'était le bon vieux temps où IE6 était le plus utilisé. Le souci c'est que les standards sont apparus à cette époque, et Microsoft n'avait pas le créneau nécessaire pour modifier le rendu avant la version 8. Des sectes d'adorateurs pour vénérer le doux nom de Firefox sont apparues aussi (mais Opéra et Chrome n'ont bizarrement pas assisté à ce genre de dévotion). Comme quoi, l'invention de Facebook n'était pas si malvenue, ça permet de se divertir.
J'ai utilisé Mozilla de 2007 à 2009, et je n'avais pas à m'en plaindre. Cependant, je suis repassé à IE, car je trouvais l'interface plus conviviale, et Microsoft a fait des efforts de rendu. Malgré ces améliorations, je connais un ami (un incurable fanatique de Mozilla Firefox) qui ne l'aimait toujours pas, car selon lui, IE ne "vérifie pas les champs des formulaires lorsqu'il les envoit". Je n'ai pas compris cet argument vu que seuls Google Chrome et Opéra prennent en charge cette fonction... Enfin moi j'ai fait le tour, et les critiques anti-IE sont désormais injustifiées. À bon entendeur.

Le protocole HTTP

Sans doute un des meilleurs protocoles de transfert, vu que le monde entier s'en sert. Personnellement, j'essaye de le garder le plus exempt possible de redirections PHP, vu que sur certains autres sites, il faut naviguer sur 10 pages avant d'accéder au téléchargement d'un fichier quelconque (trois pages en général en vrai), ou bien installer une plate-forme de téléchargement douteuse. Dans sa v2.0, HTTP sera surmonté du protocole SSL, qui va mieux protéger nos connexions, et creuser un trou encore plus profond entre le commun des mortels et les scientifiques. Grâce à ce protocole, les pirates amateurs ou dissidents ne pourront plus pratiquer comme avant. Les gouvernements ne pourront plus assurer leurs fonctions régaliennes déjà bien excessives. La notion de frontières numériques chancellera, mais point très positif, la NSA pourra décrypter à la volée et renforcer sa position de milice internationale.

Le protocole FTP

Le protocole FTP est un protocole très ancien, et je l'utilise souvent, à l'instar de n'importe quel informaticien. Il est présent dans chacun de mes serveurs, et il sert à échanger des fichiers. Je le combine parfois à une interface Web (sur la racine FTP). Quoiqu'un peu technique et lent, je ne connais pas de meilleur moyen pour transférer des données entre plusieurs serveurs. En plus, le scripting est possible, et on peut y accéder de manière universelle...

Game Maker

C'est comme son nom l'indique un concepteur de jeux. Il possède une version gratuite, et une version payante. Historiquement j'ai utilisé la version 6.0 jusqu'à la 8.0, en passant par l'impeccable version 7.0... Pas d'ironie. Il m'a permis de conceptionner mon tout premier jeu en 2006, The Mysterious Castle qui est une ribambelle de niveaux colorés. Au début, le jeu était silencieux, mais plus tard c'est devenu foisonnant... Par exemple, dans la première version, le personnage (un petit personnage noir générique) était vulnérable face aux fantômes du jeu. Mais plus tard, il existait environ 4 genres de boules de feu, du coup on pouvait venir à bout de quasiment tous les pièges du jeu. Ah ah ah. :D La conception était assez unique, et c'est seulement maintenant que j'ai remarqué combien j'ai développé mon propre "langage vidéoludique".
Après tout je n'ai fait que laisser parler mon instinct créateur. Toujours sous Game Maker, j'ai programmé plusieurs jeux sur la thématique de Noël, car j'étais fan de décorations. Une version en 2007, et une en 2009, où un petit personnage miniature explore un paysage de Noël, comme un sapin décoré, une table de réveillon, l'extérieur d'une maison enneigée, etc. Hélas j'ai perdu les deux jeux! Dommage, car contrairement à tous mes autres jeux, la version de 2009 était un jeu de plate-formes avec gravité...! Avec un scénario, moi qui déteste en faire un (pour les jeux du moins).
J'ai retenté en 2011, mais sous Game Maker 8.0, c'était assez épouvantable car les mécaniques ont complètement évolué, et je n'arrivais donc pas à refaire un jeu de plate-formes... En plus, je dessinais comme d'habitude mes propres sprites, mais avec la transparence, l'aspect était franchement dégueulasse. Plus tard, en 2013, j'ai repris la saga de mon petit bonhomme noir sous le nom de "Livreur de gelées rouges". Son histoire est longue aussi, car c'est la réalisation d'une simple idée que j'ai eue il y a 7 ans.


Game Maker 7.0 en action avec mon jeu
Game Maker 7.0 en action avec Tour Chaos, ou Livreur de gelées rouges, comme bon vous semble.

Enfin bon, la v6 était pas mal mais la v7 est impeccable, et la dernière valable. Elle corrige les incompatibilités avec Vista/7, ajoute des fonctionnalités intéressantes, corrige des bugs divers, et en mode avancé, c'est un concepteur fabuleux. Bien évidemment, j'avais la version gratuite (la "Lite"), du coup certaines fonctions ne sont pas disponibles. À force d'attendre, je n'ai jamais pu acheter la version 7.0, qui est désormais périmée. Heureusement, en 2014, en naviguant par hasard sur Youtube, j'ai trouvé une version professionnelle, qui n'était ni un virus ni un fake codé à l'arrache en Visual Basic, et je peux désormais programmer dans la joie et dans la bonne humeur, car à moi le bending sur les sprites, le redimensionnement dynamique, la rotation, et les effets spéciaux, etc. :-)


Fonctions avancées
Ici, les fonctionnalités avancées "Transformation de sprite" et "Coloration de sprite" sont débloquées dans la version Pro.

J'ai découvert en 2010 la v8, mais elle était plutôt atroce. Bien sûr, elle ajoute le canal alpha aux sprites, ce qui permet d'ajouter de la translucidité aux sprites. Mais j'aimais bien le côté old-school que les sprites avaient quand elles n'avaient aucun canal Alpha. Je veux dire que ce n'était pas indispensable. De plus, l'éditeur d'images est devenu complexe... Mais bon, le créateur, Mark Overmars, un hollandais, en a fait un logiciel de grosse production. Il a fait progressivement disparaître la version Lite de sorte qu'on doit payer immédiatement, et certaines fonctionnalités d'origine ont été compromises à cause des nouvelles fonctions. Mais bon, je reste sur ma v7 (sans vouloir faire de jeu de mot avec v8).
J'ai d'ailleurs testé séparément la v1.1, la 2.0 qui inclut la production d'exécutables, la 3.0 qui inclut le scrolling, la 4.0 qui a complètement été recodée, et la 5.0 qui inclut une interface renouvelée. On dirait que la première qui soit "moderne" soit la version 5.0, que je n'utilise pas d'habitude. En revanche, j'ai déjà utilisé la v4.0 pour produire une dizaine de jeux volontairement bidons que je voulais publier sur une communauté de partage de jeux vidéo, histoire d'épater la galerie. Les jeux bidons sont très à la mode ces temps-ci, car ils offrent une dimension comique au jeu.


Bougie
Un exemple de jeu codé sous Game Maker 4.0, appelé "Bougie". Vous devez commander un bras avec la souris,
et allumer toutes les bougies du niveau pour gagner. L'écran de Game Over était pas mal.


À cause de la manière particulière de programmer sous Game Maker, à cause de l'absence des tutoriels (à l'époque du moins), à cause du drag'n'drop de fonctions, je pense qu'on se fait chacun une idée de "comment faire un jeu sous GM". Personnellement, ça m'a pris un après-midi pour connaître le fonctionnement de Game Maker: c'est ultra intuitif. Il suffit juste d'importer des sprites, puis de créer des objets, qu'on met dans une "room". Sérieusement, c'était archi-simple, j'ai du lire aucun tutoriel. Mais il en résulte une programmation un peu "autodidacte", du coup le bricolage devient une règle. Et la présence de notion d'objets est une bonne chose, car on peut interagir entre les objets, mais ça n'a pas été complètement imaginé. Par exemple, impossible d'attribuer des propriétés dynamiques à un objet. Chaque objet doit fonctionner de la même manière, on ne peut pas attribuer des propriétés aux objets dans la "room", tout se fait "in-game". Pour couronner le tout, si on veut ajouter de la musique à un niveau, on doit créer un objet invisible avec une sprite bidon pour qu'elle "émette" de la musique... Le créateur aurait du ajouter une option pour mettre une musique dans la room. Pareil pour la barre des scores, on doit mettre un objet bidon qui n'a pas la valeur de sprite, et qui doit afficher un score. De plus, le concepteur de rooms, où l'on pose les "objets", est un peu désuet. En effet, c'est une sorte de tableau quadrillé qui s'inspire des "tiles", et qui manque de flexibilité. En passant, je trouve que le processeur sonore de Game Maker est assez faible. Trois sons qui se jouent en même temps font planter le jeu. On ne peut jouer qu'un seul fichier MIDI à la fois, et la prise en charge des MP3 est pauvre, vu que Game Maker utilise le Media Player pour lire les fichiers. Le chargement devient lent, et le fichier n'est pas lu entièrement. Cependant, on peut appliquer des effets sonores aux sons de base, dans la version Pro, ce qui est un atout très enrichissant pour les MIDI, surtout.


Concepteur de rooms
Le concepteur de niveaux, dont le tableau fait 24 sur 24 pixels, dans le jeu "Livreur de gelées rouges".

Hormis cela, en raison d'un excellent enchaînement des éléments du jeu, le cahier des charges est quasiment schématisé sous nos yeux grâce au système Ajouter une Sprite -> Créer un Objet -> Programmer l'Objet -> Poser dans la Room, qui, il faut le dire, est une révolution. La prise en charge de la 3D est même au rendez-vous (partiellement), et on peut grandement customiser les jeux. Bref, à vous de voir si ça vous convient ou non, pour moi, réaliser des jeux sous Game Maker, c'est facile. À tel point que je recommande ce concepteur.

Ceci est l'article le plus long que j'ai écrit sur cette page.

Windows Media Player

Un logiciel de lecture de fichiers multimédias, qui supporte pas mal d'extensions, surtout depuis XP SP3. La petite version 4.0 pour 9x/NT semble être obsolète mais très fonctionnelle. J'utilisais Media Player par défaut jusqu'en 2015. Il n'y a qu'une seule version qui me déplaisait, c'est celle sous XP SP1 car je n'aimais pas son interface qui ressemble à des chiottes de vieille salle de bain ringarde. Les versions récentes sont plutôt bien designées, mais la version depuis Windows 7 a tellement gagné en complexité qu'elle rame un peu au lancement, voire plante: "Echec de l'exécution du serveur", souvent trois fois de suite après un temps d'attente exorbitant. Du coup je suis passé sur le lecteur VLC, mais il y a un bug horrible sur certaines versions datant de 2013, qui rend progressivement aiguës les premières secondes de lecture du fichier, avant de redevenir normal.

Microsoft Office 2007

Sans nul doute la meilleure version d'Office. Celle de 2003 est ringarde (mais bien utilisable). C'est ma suite bureautique favorite, pour peu qu'on ait une version plus ou moins complète... Elle n'a jamais planté chez moi, sur quelque PC que ce soit, ni manifesté de problèmes majeurs. J'ai même acheté la version Étudiante pour avoir la boîte arrondie...! :-) Les versions suivantes ont l'air de consommer beaucoup plus, souvent pour des effets graphiques futiles. Microsoft a même lancé une version en ligne, plus ou moins gratuite, c'est plutôt curieux de sa part... En gros, pour moi ça veut plutôt dire "Tu peux pas payer? Tu l'utilises en ligne ou que dalle !..." mais bon, il existe Open Office qui est gratuit ou encore les cracks mouahaha.

Norton Antivirus

Je pense que cette fois-ci, Norton va passer un sale quart d'heure. Et c'est rien comparé aux Apple et compagnie, car au moins ils avaient leurs raisons, ils ont un objectif. Ici, ce sera sans doute la boîte de Pandore de la critique. Si vous trouvez plus fort de café, envoyez-moi un e-mail. Sinon lisez ce paragraphe, et prenez de l'aspirine. Pour commencer, je voudrais dire que Norton est un bon antivirus. On dirait que je me contredis, hé bien non. Il faut lui donner son mérite. Il fait bien son boulot, je n'ai pas à m'en plaindre. Mais il existe une constellation de défauts qui fait que je n'aime pas cet antivirus.
Pour donner une date à partir de laquelle Norton est devenu médiocre, c'est 2006. Les anciennes sont convenables. Par la suite je trouve qu'il y a eu un manque de tact. Tout d'abord, Norton exécute des tâches sans votre consentement. Ça va de la suppression jusqu'au lancement de tâches en arrière-plan, qui font ralentir le PC. La configuration est complexe. Il y a peu de choix concernant les méthodes de désinfection. Ça concerne surtout leur système SONAR qui se base sur un système de réputation des fichiers. En effet, si Norton découvre un fichier qui ne lui convient pas, car Symantec ne répertorie pas le fichier sur ses serveurs, il le supprime illico, sans avis. Et vu qu'un antivirus fonctionne en permanence, c'est en permanence le cas. Si vous voulez l'utiliser, ce fichier, soit Norton doit le soumettre à la communauté (sans votre consentement, car la communauté Norton, ce ne sont pas des testeurs agréés, mais ce ne sont RIEN DE PLUS que les autres PIGEONS comme moi qui ont acheté cette escroquerie), soit vous devez l'exclure du scanneur, fichier par fichier (ou par dossier, ça fonctionne aussi). Mais même si on blackliste le fichier, Norton trouve toujours un moyen de le détecter et de le supprimer, car le scanneur en temps réel (le guard) et le scanneur ponctuel sont désynchronisés, et agissent différemment.
Symantec ne donne aucune documentation pour se débarrasser de cette méthode de détection, par réputation, alors qu'on peut parfaitement désactiver la détection par heuristique et par modèle. En gros, on soumet nos fichiers au géant informatique, et il nous laisse aucun choix. Soit on utilise Norton, soit on se fait infecter. Cette méthode n'est pas fiable, car elle ne se base que sur des statistiques d'utilisation. Autrement dit, un virus peut parfaitement être détecté comme légitime, et vice-versa.

deviantART

Autrefois un site de partage d'images, désormais un éunième réseau social à la bile de taureau égarée dans un Red Bull au bord d'un ravin. En effet, j'ai déjà vu des gens qui se croyaient sur Facebook alors qu'ils exposaient leur vie sur le web entier. Permet de montrer au monde entier vos travaux, nommés "déviations" par l'administrateur du site. En fait, l'administrateur donne un nom à chaque parcelle de terrain sur Terre. Un cadeau que vous offrez aux membres, c'est un lama, le board intégré pour dessiner s'appelle daMuro, un membre qui n'est pas prémium s'appelle "needs to be Core member", etc.


Spoiler (survolez pour révéler) :
J'aime bien le "needs to be Core member". C'est à peine suggestif. Ça fait bien gourou de secte. Oui c'est très courant de nos jours, chaque propriétaire d'un site ou d'un service a le besoin pressant de se prendre pour Dieu, et de conseiller tout ce qui lui passe par la tête, y compris ses propres règles. Un peu comme Google et sa collecte d'informations. Ou Android qui vous ordonne de brancher un chargeur. Enfin, tout ça est super bien épaulé par le gouvernement Américain, corrompu jusque dans sa forme. Si ça c'est pas de la mystification par la masse, je ne sais pas ce que c'est... :-)


Autrement dit, si vous connaissez pas deviantArt, vous ne comprendrez pas un foutre mot à ce que je vais vous raconter. Aussi, vous avez intérêt à aimer le vert, car il est partout sur ce site, partout, partout, partout. Et vous pouvez vous brosser pour obtenir une version traduite du site, car tout est en anglais, si bien que parfois, en croyant parler à des anglophones, les français peuvent parler entre eux anglais sans savoir qu'ils sont tous deux francophones, jusqu'à ce que l'un deux lise l'intitulé dans le profil de l'autre. C'est marqué: Male/France...

Autant vous dire que dessus, vous verrez de tout, mais surtout des photos sans goût et sans inspiration de femmes pseudo-dramaturges ultra-photoshoppées, ainsi que des poneys dessinés à la Photoshop, et des images fétichistes/vores photographiées avec un appareil photo en mousse. Les commentaires sont très variés. Sur les déviations dramaturges, on peut lire "awesome deviation", ou encore "I wish I could meet this girl". Sur les dessins de poneys, c'est surtout "shut up ur all ponyfag lol bbq" (ce genre de commentaires finit souvent en pavés qui durent des siècles) ou encore "omgomgomg HRRRRRGNNN so cuuuuuuuuuuuuuuuuuuuute <insérez un smiley plz ici>". Mais il peut aussi surgir des opinions très travaillés, comme "derpy + doctor whooves <3. Sur les photographies fétichistes, il existe des multitudes de commentaires, comme "ur a lucky guy those feet are so awesome lulz" ou encore "i'd cum on them", mais mon style de commentaire préféré, c'est bien les ribambelles d'adjectifs qui n'en finissent plus, avec leurs néologismes qui sentent la mort :

Un grand poète éclairé du nom de feet-lover-bbq-666 dit :

omg! very kissable cute lickable enjoyable whateverable feet.

On sent d'ici la fine prose d'un passionné. Je n'ai rien contre les gens qui aiment les pieds ou être avalés cru, mais ce qui choque le plus mon esprit c'est surtout des sempiternelles reprises de personnages existants (faute d'inspiration? Autant inventer nos propres personnages), pour en faire des dessins fétichistes, comme avec My Little Pony : Equestria Girls, Naruto, et d'autres animés. À l'occasion les membres utilisent Futurama, Les Simpson, ou encore Disney, histoire de flinguer vos souvenirs de jeunesse et cliver votre esprit dans des questions sur ces images dérangeantes.

Sur les profils des membres, vous pouvez voir/commenter/suivre tous leurs favoris, y compris leur porno, de manière entièrement publique. Au moins sur YouTube, on peut cacher les favoris... La page de commentaires est envahie de: thanks for the fav postés par les personnes qui remercient le membre d'avoir ajouté une déviation dans les favoris, vu que c'est notifié par un système d'alertes.

Spoiler (survolez pour révéler) :
Même si le mec qui détient le profil en fait autant sur les autres profils malgré tout... Généralement, tout le monde fait comme ça. C'est comme une boucle infinie, on appelle ça le bouche à oreille! :-) Mais là c'est surtout pour faire tourner le site grâce au blabla inutile. Si vous ajoutez une image dans vos favoris, deviantArt vous invite à laisser un commentaire. Enfin bon, mieux vaut un commentaire forcé que pas de commentaires, je trouve que ça fait apathique de voir des gens se ruer sur mes favoris sans commenter du tout. Mais bon, le sentimentalisme n'est pas la meilleure arme contre l'égoïsme...

dÉsencyclopédie

Je serai très bref à propos de ce site: cé tous dé pédé lol mdr. C'est à peu près ce que je pense, à moins que vous ayiez saisi le troll. Hé oui, j'ai fait des articles sur la , et j'ai même reçu des honneurs pour ma prestance. On peut y lire de tout.
Hélas j'ai souvent trouvé qu'il manquait des articles. J'ai essayé de boucher les trous vu que j'adore ça (même en dehors de la dÉ on fait appel à mes services) mais il y a toujours des choses à faire. J'ai néenmoins ouvert des horizons inespérés, et ouvert des portes qui ont multiplié le champ de vision du site par deux. Hélas, tout n'est pas rose au pays des Singes savants, et souvent, certaines personnes utilisent ce site pour évacuer leur haine et se torcher sur d'autres articles.

On a même eu un idiot ambulant qui remplaçait des articles par des insultes. Ils ne savent pas reformuler savamment leur connerie. Pourtant, il y a la section "commentaires" pour échanger. Enfin c'est toujours marrant de voir un gros con poussé par la colère, qui efface un article pour uniquement y déposer un caca miniature du style "OUI BANDE DE CONS J'AI EFFACE L'ARTICLE AHAHA". On est tous fiers de toi, Kévin...! La porte est par là, le vigile t'attend avec son chien.

Mon style est un peu inadaptable, très personnel, du coup certaines personnes ont mis du temps à continuer mes articles, ou n'ont même pas eu l'audace de continuer. J'ai aussi déposé des demandes de devis dans la section Arogi. Pour me rendre visite et repartir avec un pied au cul, cliquez ici.

Five Nights At Freddy's

Avant toute chose, je tiens à déclarer que oui, j'ai déjà joué à des jeux d'horreur, et oui, j'aime bien ce registre. FNAF, je n'y ai pas tellement joué, c'est un jeu payant pour finalement très peu de contenu. Les scènes sont fixes, et il n'y a aucune interactivité hormis une tablette visuelle et des portes. J'ai même rédigé un article sur la dÉsencyclopédie à propos de ce jeu (un peu de pub ça peut jamais faire de mal), donc vous connaîtrez un peu mon point de vue dessus. :-)

J'apprécie beaucoup l'atmosphère plus-que-lugubre de cet endroit qui est censé accueillir des petits nenfants. Je vise surtout les deux premières versions. En effet, toutes ces décorations qui traînent en pagaille rappellent étroitement la salle d'attente d'un voyant ou d'un exorciste plutôt qu'un endroit où on s'amuse. Ou alors, un endroit où on s'amuse à faire peur, car les accessoires font penser à un cirque diabolique. Surtout qu'il est question de robots magiques animés par la volonté de tuer. Vous savez, quand j'étais petit, j'avais peur de ce genre d'anciens jouets décoratifs, genre les marionnettes et tout. C'était la mode durant le siècle dernier. Je plains les enfants qui ont dû en voir beaucoup. Enfin bon, pour revenir à FNAF, tout ce décor était une belle introduction. Ils ont tous des gueules gratinées. Surtout le poussin jaune, Chica, qui a une tête ronde et un regard en soucoupe plutôt malveillant. Freddy l'ours marron, lui, est un touriste, quand ils sont tous les trois ensemble au départ, on ne le voit jamais bouger. Il ne vient vers vous qu'à la fin du jeu, et ne fonctionne pas comme les autres. Il vous scrute par la caméra latérale, avec ses yeux blancs. Si vous détournez le regard du couloir droit, vous êtes foutus, car lui il ne vient pas au seuil de la porte, il se réfugie dans un coin de la salle où vous êtes pour vous sauter dessus plus tard... Si ce n'est pas pour vous jouer une berceuse au moment où la batterie du restaurant vient à basculer.

Je vais sauter un paragraphe pour mieux respirer. Donc, la suite. Foxy est un enfoiré, car il se promène un peu dans le couloir, impassible (j'arrivais pas à distinguer sa forme la première fois que je l'ai vu) puis quand il sent que c'est le bon moment, il court et se rue sur vous... Un peu comme les autres. À priori, c'est pas pour vous tuer, il semblerait qu'il vienne plutôt pour vous amuser, sauf que des gens prétendent que son cri vous paralyse et vous glace sur place. On cause, on cause, mais je n'ai pas évoqué le dernier. C'est Bonnie, le gros lapin violet. Je pense que c'est mon favori. Oui, c'est le plus bizarre de tous, mais il a une singularité attachante. Il a une tête mémorable. Scott Cawthon prétend qu'il a fait des cauchemars sur lui, lors du développement de la première version. Lui il se déplace le plus souvent. On dirait un jeu d'échiquiers. À chaque instant, tel ou tel pion se déplace, seule exception, vous ne pouvez pas riposter. Seule l'attente et les bons choix peuvent vous sortir de ce mauvais pas.

Je resaute un paragraphe pour aborder les points faibles du jeu. Le point faible de ce jeu consiste en une petite lifte, comme dirait notre cher premier ministre Manuel Valls (s'il lit ce paragraphe, je lui demanderais bien de ne pas demander la suppression de mon site :D). Voici les points faibles :

  1. Peu d'interaction avec le milieu, il ne s'agit que de voir et de cliquer. C'est un genre à part entière, mais c'est un peu risqué. N'est pas courant un point-to-click en horror survival, même si ça a bien réussi. La version 4 inclut des déplacements. Ah, la v4, ça a changé beaucoup de choses. Il y a un côté cauchemar ajouté aux scènes qui fait monter le taux d'adrénaline. Foxy, qui a des yeux oranges et une gueule de piège à loup, prend des tournures vraiment flippantes quand il sort du placard pour prendre l'enfant :D
  2. L'affichage. Le jeu est un point-to-click. Il donne l'illusion de la 3D grâce à un effet "fishbowl", mais il n'en est rien. Si bien que parfois, les éléments paraissent plats. On peut quand même saluer le grand soin apporté aux détails.
  3. Le manque d'animation. Même si ça a été arrangé dans les versions suivantes, le jeu manque d'animation. Les personnages peuvent apparaître d'un point à l'autre dans un espace de temps très réduit. Ceci réduit la crédibilité de l'expérience du jeu vidéo. La version 3 corrige tous ces soucis, mais vous deviendrez spasmophile, à cause du nombre de trucs à gérer.

Le côté social du jeu est controversé. Sur YouTube, des commentaires pululent à propos de qui a raison ou tort. Je n'ai pas tout lu (autre chose à foutre) mais tout ce que je peux dire c'est que les commentaires ne consistent qu'en des motifs repérables, entre autres, on peut lire des passages comme :

Xxxx_gamerofetrones_xxxX lança d'un ton véhément :
Dis game is pure shit, if only i coud punch all dose lamer dudz who scare cuz of dis shit lawl bbq

Ou encore, non moins empreints d'une certaine poésie :

mikulollipop888 pensa à voix haute :
omg so scared im not readi for freddy lol

Mais le meilleur, ça reste les pavés polémiques entre les gens qui pensent que ça fait pas peur, et les autres qui s'accrochent à la corniche, pour défendre leur point de vue. Un exemple, sur la vidéo de Vinesauce où Vinny joue au jeu, il suffit qu'un gugus sorte sa langue, et ça finit en cascade de commentaires, histoire de déchaîner l'intérêt des fanboys :


Freddy attire les foules

Enfin tout ça pour dire, tous cherchent à déshonorer les fans... Mais finalement ils tombent en plein milieu de leur étau... Si tel est le cas :-) Son commentaire manque de jugement. Si on estime que Vinny (l'auteur de la vidéo) n'a pas eu de mimiques comme le font les autres vidéastes, j'ignore en quoi ça lui permet de dire que ce jeu ne fait pas peur. C'est profondément stupide, et ça ne fait qu'amorcer un échange creux, provocateur, et sans fondement. Il est impossible d'y répondre clairement tant les autres fans se sont faits piéger par cet ahuri qui dénonce un comportement qu'il juge "conformiste" de base. En quoi d'ailleurs ?
Ces "vidéastes" incluent les plus grands noms, comme Markiplier ou plus près de chez nous Squeezie, qui ont publié des réactions à ces jeux. Ça fait l'unanimité sur Youtube. Bon, on aime ou on n'aime pas, et qu'ils jouent à ça pour épater la galerie ou s'amuser, j'ai appris qu'ils sont atteints d'une phobie des mannequins (comme moi !!!), et que jouer à FNAF les rendait authentiquement nerveux. Je retire pas la possibilité que c'est exagéré. Parfois j'ai décelé des fausses crises de peur, mais c'était dans un autre jeu. À mon avis (et là ça n'engage que moi), c'est la force des choses: ils n'ont plus la vraie peur de leurs débuts, car le métier est rentré. Du coup, pour compenser, mieux vaut un vidéaste qui simule un peu, qu'un paresseux blasé qui s'endort sur un Resident Evil, malgré la venue d'un zombie au regard écarlate qui vient le massacrer à grands coups de pelle.
Dites ce que vous voudrez, mais par pitié, laissez-leur leurs loisirs, merde. Quel qu'il soit, c'est toujours plus sain que de s'amuser à décapsuler des grenades dans un bus bondé.

ModernUI (Windows 8)

La 8ème merveille du monde en une seule application. Ce truc, greffé à la va-vite sur l'explorateur Windows, va vous permettre de lancer vos applications grâce à des "tuiles" colorées. Enfin, je dirais même plus, des "rectangles bariolés à la mode mobile". L'intérêt de ce changement est restreint. Il y a mieux à faire que d'ajouter des fonctionnalités mobiles dans un OS professionnel. Bill Gates, reviens parmi nous. Vire Steve Ballmer : on peut dire qu'il a fait une tuile. Ha. Ha.

Continuum (Windows 10)

Hah! Une révolution? Qu'y a-t-il de si différent? Toujours le même menu bidon, mais casé dans un menu Démarrer presque standard. J'ai essayé de le customiser, mais finalement j'ai quasiment viré toutes les tuiles, vu que je me sers jamais de XBox Live (par exemple), ni des applications qui nécessitent Internet pour faire "2 + 2". L'agenda des logiciels installés est plus qu'inutilisable, et très peu customisable.

Copyright © 2008-2015 DxShadow / Monokeros. Tout droit réservés.